S comme Souvenirs

Les souvenirs de famille sont bien souvent ce qui nous donne envie d’entamer des recherches généalogiques. Ils représentent le lien palpable entre nos ancêtres et nous.

S-SouvenirLorsque j’étais petite, il y avait dans une grande armoire en chêne, une belle boîte laquée contenant pleins de vieilles cartes postales du début du XXème siècle. J’adorais regarder et lire ces cartes postales, pour la plupart envoyées par une jeune femme à son futur mari en service militaire au Tonkin. Je savais à peu près qui étaient ces jeunes gens : il s’agissait de mon arrière-grand-oncle et de sa futur épouse, la tante Léonie dont mes parents parlaient quelquefois. C’est en lisant ces cartes et en voulant en apprendre plus sur ces gens qu’est née ma passion pour la généalogie et l’histoire familiale.

Les souvenirs de famille hérités du début du XXème siècle peuvent prendre des formes assez variées : cartes postales, photos de famille, lettres, boîtes anciennes, jeux, outils, livres d’école, etc. Cependant, les souvenirs de nos ancêtres parvenus jusqu’à nous restent généralement assez rares.

Qu’en sera-t-il dans le futur ? Quels souvenirs de famille laisserons nous à nos descendants ?

C’est une question que nous nous sommes tous déjà posée, en tant que généalogistes et porteurs de l’histoire familiale. En effet, à l’époque du tout numérique, il est légitime de s’interroger sur la pérennité de nos souvenirs.

Les photographies si rares au début du siècle sont devenues monnaie courante, et c’est peut-être un défaut. Au milieu de toutes nos photos de vacances, de fêtes, de tout et de rien, prenons-nous vraiment le temps de faire encore de belles photos de famille ? Cela étant dit, s’il y a bien un intérêt à la photographie de nos jours, c’est de pouvoir multiplier les exemplaires à l’infini. Ainsi, nos photos de famille les plus importantes pourront être transmises à toute notre descendance.

Les cartes postales devenues moins fréquentes ont également perdu de leur intérêt pour la mémoire familiale. En effet, les cartes postales du début du siècle portaient un peu de l’âme de nos ancêtres puisqu’elles servaient à la correspondance. De nos jours, elles sont devenues assez courtes et souvent un peu superficielles. Les cartes de vœux sont devenues rares, remplacées par des cartes électroniques, et le plus souvent par de simples SMS.

Quant aux lettres, elles ont quasiment disparu, remplacées par les conversations téléphoniques et par les mails que nous ne transmettrons sans doute pas à notre descendance. Et même si nos descendants pouvaient lire les (nombreux) e-mails envoyés au cours de nos vies, cela ne remplacerait jamais une lettre écrite de notre main, révélant notre écriture et une partie de nous.

Toute l’émotion que nous avons à retrouver un souvenir de famille provient du fait que nous avons entre les mains un objet ayant appartenu à nos ancêtres : un objet unique qu’ils ont eux aussi touché et avec lequel ils ont vécu. Avec les documents numériques, toute cette émotion disparait.

Alors, que faut-il faire pour que les souvenirs de famille gardent toute leur valeur ? Continuer à faire des albums avec nos photos les plus précieuses, tout en conservant avec soin les exemplaires numériques ? Envoyer de belles cartes postales à nos proches en y mettant un peu de notre âme ? Conserver et prendre soin des livres qui ont marqué notre vie ?

Ce ne sont que quelques pistes, mais c’est que j’aimerais faire pour avoir de beaux souvenirs à transmettre à mes descendants.

Elise



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.