Comment utiliser les réseaux sociaux en généalogie ?

Généalogie et réseaux sociauxQue nous soyons généalogistes amateurs ou professionnels, que nous ayons un blog ou non, nous cherchons tous à partager nos découvertes. Pour cela, nous utilisons de plus en plus de réseaux sociaux et de plateformes d’échange.

D’où ces questions : comment utiliser au mieux les réseaux sociaux en généalogie ? Sont-ils tous vraiment utiles ?

Pour tenter de répondre à ces questions, j’ai établi un petit bilan des différentes plateformes que j’utilise, ou que j’ai essayées.

  • Twitter : je l’utilise surtout pour partager des liens vers des articles que j’ai appréciés, ou pour annoncer la publication d’un nouvel article sur mon blog. Je le consulte aussi régulièrement pour y découvrir de nouveaux articles.
  • Facebook : je l’utilise principalement pour annoncer la publication d’un nouvel article (sur mon profil ou sur ma page) mais de moins en moins pour découvrir de nouveaux articles. Je trouve que l’information est souvent trop noyée au milieu des jeux et des images plus ou moins humoristiques.
  • Google plus : je découvre à peine mais je pense l’utiliser principalement pour partager mes articles et suivre les autres blogueurs présents.
  • Scoop it : je l’utilise avant tout pour partager les articles qui m’ont plu sur l’une de mes trois pages Scoop it (Généalogie, Bateaux ou Normandie), mais aussi pour découvrir de nouveaux articles.
  • Pinterest : je découvre cette plateforme qui est bien faite pour organiser des images ou des liens autour d’un thème précis (j’ai commencé un tableau avec les signatures de mes ancêtres), mais je ne le considère pas vraiment comme un outil de partage.
  • Pearltrees : je l’utilise occasionnellement pour organiser mes favoris autour d’un thème précis, mais, là non plus, je ne l’utilise pas comme un outil de partage.
  • Delicious : encore une plateforme que je découvre depuis peu et qui me semble être l’équivalent de Pearltrees, avec une interface plus classique.

Au final, en voyant mon utilisation de ces différentes plateformes, je me rends compte que ces réseaux sociaux servent trois buts principaux :

  • Partager et découvrir des liens ;
  • Organiser ses favoris (en les partageant éventuellement) ;
  • Interagir avec une communauté (poser des questions, aider d’autres personnes dans leurs recherches, partager des réflexions sur nos recherches, etc.).

La multiplication des plateformes utilisées vient du fait que ces trois buts ne peuvent pas toujours être atteints depuis une même plateforme.Certaines plateformes restent généralistes, en permettant beaucoup d’interactions (Facebook, Google plus). D’autres sont plus spécialisées dans l’organisation de l’information (favoris, photos), mais avec des fonctions d’échange et de partage limitées (Pearltrees, Pinterest, Delicious). Enfin, Twitter et Scoop it servent avant tout au partage de liens en mettant en valeur les contenus récents (présentation chronologique). L’interaction entre membres y est soit limitée, soit peu utilisée dans la pratique.

Les plateformes se distinguent également par la présentation du contenu : Twitter et Delicious favorisent les textes courts, Pinterest est pertinent pour les images, Pearltrees se démarque par son organisation originale des liens en perles. Facebook, Google Plus, et Scoop it sont plutôt polyvalents et permettent un usage égal du texte et de l’image. Il faut noter de plus que la plupart de ces plateformes permettent d’envoyer du contenu vers d’autres réseaux. Par exemple, Scoop it permet d’envoyer automatiquement les articles partagés sur vos comptes Facebook et Twitter associés. Mais cela pose deux problèmes :

  • Tout d’abord, cela multiplie le nombre de clics avant d’atteindre l’article partagé. En effet, le lien partagé sur Twitter ou Facebook sera un lien vers Scoop it, et c’est de là seulement que l’on pourra atteindre l’article. Cela est un peu long quand on navigue sur un ordinateur, et vite rédhibitoire lorsqu’on utilise un smartphone. Plusieurs personnes s’en sont d’ailleurs plaints durant le Challenge A à Z ;
  • Le deuxième problème, c’est qu’il n’est plus nécessaire d’aller sur Twitter ou Facebook pour y partager du contenu. Beaucoup de personnes y envoient donc des liens, depuis différentes plateformes, et ne vont plus sur le site pour voir les liens partagés par les autres. De ce fait, ce que nous y partageons n’a pas une grande visibilité. Au final, sur 100 abonnés (actifs) de Twitter, combien d’entre eux regardent vraiment les liens que nous postons ?

Devant cette multiplication des plateformes,  je me demande vraiment comment mieux utiliser les réseaux sociaux. En effet, actuellement, lorsqu’un article me plait, je le partage sur Scoop it, puis sur Twitter et dans la majorité des cas je m’arrête là, car cela demande déjà un certain temps : envoyer des liens vers deux plateformes, mettre en page l’aperçu sur Scoop it et modifier le texte du message Twitter (ajouter des hashtags, etc.). J’aimerais trouver une manière plus efficace de partager les articles qui me plaisent.

Elise


Icone Mail

  Vous pouvez m'indiquer votre adresse e-mail pour être prévenu de mes prochains articles :

           


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.