Que peuvent nous apprendre les inventaires après décès

Autrefois, lorsqu’une personne décédait, ses héritiers pouvaient demander à ce qu’un inventaire après décès soit dressé. Dans ce cas, les clefs des armoires et des coffres étaient remises au curé de la paroisse qui les conservait jusqu’à ce que le notaire vienne procéder à l’inventaire des biens. Le notaire parcourait ensuite chaque pièce de la maison, en dressant la liste des biens et en estimant leur valeur.

Retrouver l’inventaire après décès d’un ancêtre, c’est donc un peu comme entrer chez lui au lendemain de son décès.

L’inventaire après décès n’était pas réservé aux personnes les plus riches. J’ai par exemple retrouvé l’inventaire après décès de l’un de mes ancêtres normands qui était un simple berger. Cet inventaire m’a énormément appris sur les conditions de vie de mon ancêtre.

J’y ai découvert que sa maison était constituée d’une seule pièce, la cuisine, dans laquelle se trouvait une cheminée, une table, quatre chaises et le lit familial.

J’ai pu y découvrir également tous les objets que mon ancêtre utilisait au quotidien : principalement des ustensiles et de la vaisselle, mais aussi quelques outils. J’ai aussi découvert la composition de sa garde-robe : seulement quelques habits pour lui, un peu plus pour sa femme, et surtout de très nombreuses coiffes qui étaient un élément très important du costume dans le pays de Caux à cette époque.

Après avoir dressé la liste des biens de la maison, le notaire procédait à l’inventaire des papiers. Dans le cas de mon ancêtre, cette catégorie était vide, mais dans certains cas on peut y retrouver les références d’actes notariés passés par nos ancêtres. Des contrats de mariage ou des contrats de vente par exemple.

Cet inventaire après décès m’a donc permis de mieux connaître les conditions de vie de mon ancêtre, grâce à la liste des objets qu’il possédait mais aussi grâce à leur description. Le fait que tous les objets de son inventaire soient qualifiés de vieux ou usagés m’a en effet montré que mon ancêtre n’avait pas les moyens de renouveler régulièrement ses ustensiles ou ses habits.

Vous avez certainement vous aussi des ancêtres qui ont fait l’objet d’un inventaire après décès. En effet, les inventaires après décès n’étaient pas systématiques, mais ils étaient très souvent réalisés lorsque le défunt laissait des enfants mineurs.

Pour retrouver un inventaire après décès, il vous faudra donc consulter les archives des notaires proches de son lieu de vie dans les mois qui ont suivi son décès. En effet, les inventaires avaient souvent lieu dans les six mois suivant le décès, mais les délais pouvaient parfois être plus longs.

Pour retrouver toutes mes vidéos de généalogie, cliquez ici.

Elise



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.