Pourquoi faire un test ADN généalogique

Test-ADN-GenealogieDans cet article, je vous explique pourquoi j’ai décidé de sauter le pas et de faire un test ADN généalogique.

Qu’est-ce qu’un test ADN généalogique ?

Il existe plusieurs types de tests ADN qui peuvent être utiles pour la généalogie. Celui dont je vais parler ici est le test ADN autosomal, c’est-à-dire un test qui analyse l’ADN présent sur l’ensemble de nos chromosomes (sauf le chromosome Y). Il existe également deux autres types de tests ADN généalogiques : l’un analysant uniquement le chromosome Y (transmis de père en fils), et l’autre uniquement l’ADN mitochondrial (transmis par la mère à ses enfants). Pour en savoir plus sur ces différents tests, je vous invite à lire le très bon article que Brigitte y a consacré sur son blog.

Le test ADN autosomal présente 3 intérêts principaux :

  • il permet de connaître la répartition géographique de nos origines génétiques : notre ADN est comparé à des bases de données, ce qui permet de savoir de quelle région du monde vient chaque segment de notre ADN. Les résultats sont ensuite donnés sous forme d’une carte qui montre la part de notre ADN venant de chaque région du monde ;
Exemple de carte des origines suite à un test ADN

Exemple de carte des origines suite à un test ADN

  • il permet de découvrir des cousinages généalogiques proches : c’est à dire des personnes avec lesquelles on partage un certain nombre de segments d’ADN, et dont le cousinage peut ensuite être prouvé par des recherches généalogiques complémentaires (ce qui peut, par exemple, permettre de résoudre des blocages généalogiques) ;
  • il permet également de découvrir et d’analyser des cousinages plus éloignés : ceux qui sont trop anciens pour être prouvés par des recherches généalogiques, mais qui peuvent donner des pistes sur nos origines géographiques communes.

A quelles questions l’analyse ADN peut elle répondre ?

J’ai longtemps hésité avant de faire un test ADN généalogique. En effet, j’étais curieuse de voir les résultats que cela donnerait, mais leur intérêt me semblait assez limité sur un plan généalogique. J’ai suffisamment remonté mes origines pour savoir que la grande majorité de mes ancêtres vient de France, et un peu d’Allemagne, d’Autriche et de Belgique. Or, dans les résultats ADN, ces pays sont généralement regroupés dans une même région : l’Europe de l’Ouest.

En réfléchissant à l’intérêt de ces tests ADN, j’ai tout de même identifié 3 questions « génétiques » auxquelles un test ADN pourrait peut-être apporter une réponse, pour ma généalogie :

  • La première et plus importante : la légende familiale attribue un père biologique corse à ma grand-mère maternelle. Bien qu’ayant un nom supposé pour ce père, les recherches classiques ne m’ont pas encore permis de retrouver la trace d’un candidat probable. Un test ADN pourrait permettre de savoir si cette « légende » est vraie ou non. En effet, a priori, les corses sont plus proches génétiquement de l’Italie que de la France : un arrière-grand-père corse devrait donc apporter une part d’ADN venant d’Europe du Sud dans mes résultats.
  • La seconde est plus une question de curiosité culturelle. En effet, j’ai des ancêtres normands, du Pays de Caux, et les Normands ont beaucoup d’origines Vikings. J’aimerai donc savoir si cela se voit dans mon ADN. Sachant que je suis également sensée descendre de Rollon (chef viking fondateur du duché de Normandie) par une branche noble installée bien plus tard en Corrèze.
  • Enfin, la troisième question, qui ne pourrait avoir une réponse qu’en jouant sur les cousinages révélés par le test ADN, c’est de savoir qui était le père biologique de mon arrière-grand-père, ainsi que le père biologique de sa mère. L’idée serait surtout, qu’un jour peut-être, grâce à une base ADN bien remplie, un cousinage soit révélé et que, par recoupements, il permette d’avoir une idée de qui pourraient être ces pères inconnus. Cela reste pour le moment au stade de l’utopie, mais c’est assurément une question dont je n’aurai jamais la réponse par les archives seules, donc pourquoi ne pas tenter ?!

Concrètement, comment faire un test ADN ?

La commercialisation de tests ADN n’étant toujours pas autorisée en France, il est nécessaire de passer par une entreprise étrangère. Il existe 5 entreprises principales qui commercialisent des tests ADN. Parmi celles-ci, j’ai assez rapidement éliminé Ancestry (qui ne livre pas en France) et 23&me (trop axée sur l’analyse médicale de l’ADN).

Dans un premier temps, j’ai été tentée par les tests proposés par Living DNA, qui sont un peu plus chers que les autres, mais qui présentent plusieurs avantages :

  • en plus de l’analyse de l’ADN autosomal, ils proposent un début d’analyse de l’ADN mitochondrial et de l’ADN du chromosome Y (pour les hommes) ;
  • ils promettent un découpage plus fin des origines géographiques sur les régions d’Europe. Pour le moment, cela concerne principalement les Iles Britanniques, mais ils travaillent actuellement à affiner leurs résultats dans les différents pays d’Europe (cela veut donc dire qu’au lieu de seulement savoir qu’une part de notre ADN vient de France, nous pourrons savoir quelle part vient de Normandie, de Lorraine, etc.) ;
  • c’est une entreprise européenne (avec un siège social en Angleterre, et des laboratoires en Allemagne).

Toutefois, au moment de passer ma commande, je me suis aperçue que eux non plus ne livraient pas en France…

Mon choix s’est donc reporté sur l’entreprise FamilyTreeDNA, basée aux Etats-Unis, et qui présente également plusieurs avantages :

  • c’est l’une des premières sociétés à avoir proposé des tests ADN généalogiques : ils ont donc une base de données très fournie, en particulier au niveau de la clientèle européenne (il y a donc plus de chances d’y trouver des cousinages intéressants d’un point de vue généalogique) ;
  • les tarifs ont nettement baissé depuis quelques années : le test autosomal (nommé Family Finder) est désormais proposé à un tarif assez intéressant (79 $, avec souvent des promotions à 59 $) ;
  • en plus du test autosomal, ils proposent d’autres types de tests ADN très complets (analyses du chromosome Y et de l’ADN mitochondrial) : ce qui fait que je pourrais demander une nouvelle analyse de mon échantillon d’ADN pour avoir des informations sur mon ADN mitochondrial par exemple (même si ces tests sont encore assez chers) ;
  • et, enfin, le point important : ils livrent en France !

Quelles hésitations ?

Au moment de commander mon test ADN, j’avais encore quelques hésitations, qui ont été levées après quelques recherches :

  • Les résultats vont-ils être assez précis ? La précision des origines géographiques n’est pas encore très fine (en particulier pour la France), mais toutes les entreprises qui proposent des tests ADN travaillent à améliorer la précision de leurs résultats. Et lorsque ceux ci sont améliorés, les résultats de leurs clients existants sont mis à jour. Nos résultats seront donc mis à jour au fur et à mesure des améliorations des algorithmes d’analyse des origines génétiques.
  • La base de données de l’entreprise choisie va-t-elle me permettre de trouver des cousins ? Le nombre de français ayant fait tester leur ADN est encore assez faible. Il est donc probable que je ne retrouve que peu de cousins dans un premier temps. Mais il faut un début à tout, et au fur et à mesure que des généalogistes français feront le test, la base grandira et il sera de plus en plus fréquent de trouver des cousinages. Par ailleurs, lorsque l’on teste avec Family Tree DNA, il est possible de transférer ses résultats dans les bases de données d’autres entreprises (comme MyHeritage ou GEDMatch) pour trouver d’autres cousinages.
  • Y a-t-il des risques à confier son ADN à une entreprise commerciale ? Confier son ADN, comme tout partage de données personnelles, n’est jamais totalement anodin. Toutefois dans l’état actuel des choses, les risques restent modérés : les entreprises de tests ADN qui ne sont pas axées sur le médical évitent d’analyser les gènes qui sont trop liés à des aspects médicaux (contrairement à 23&me dont c’est le but). Par ailleurs, les conditions d’utilisation de Family Tree DNA indiquent que nos données ne seront jamais transférées ou revendues sans notre accord (que ce soit à des laboratoires, à des assurances ou autres).

Une fois ces hésitations levées, j’ai donc sauté le pas, et commandé mon test ADN sur Family Tree DNA. Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour savoir ce que ce test ADN m’aura permis de découvrir.

Et vous, êtes vous tentés par les tests ADN généalogiques ? En avez-vous déjà fait un ?

Elise



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.