Comment retrouver un acte de naissance, de mariage ou de décès

Aujourd’hui, nous allons voir des méthodes pour retrouver des actes de naissance, de mariage ou de décès en cas de blocage ou de difficultés.

Retrouver un acte de naissance ou de baptême

Aux 19e et 20e siècles, l’acte de mariage mentionne presque toujours la date et le lieu de naissance de chacun des époux, ainsi que les noms de leurs parents. Retrouver l’acte de naissance de chacun des époux est donc assez simple.

Une exception toutefois : dans le cas d’un remariage, les noms des parents de celui qui se remarie ne sont pas toujours indiqués. Dans ce cas, il faut rechercher son précédent mariage afin d’avoir les informations sur ses parents.

Sous l’Ancien Régime (avant 1793), les recherches peuvent être plus compliquées car les actes de mariages n’indiquaient pas toujours le lieu de naissance des époux.

Souvent l’acte précisera de quelle paroisse venaient chacun des époux (« de cette paroisse » ou « de la paroisse de … »).

Si cette information manque, on peut également regarder dans quelles paroisses les bans de mariage ont été publiés (cela est généralement indiqué en début d’acte). Les lieux de publication des bans correspondent aux paroisses d’origine des époux, c’est-à-dire :

•    soit la paroisse où ils sont nés,

•    soit la paroisse où vivent leurs parents,

•    soit encore la paroisse où ils ont vécu dans les années précédant leur mariage.

Retrouver un acte de mariage

Aux 19e et 20e siècles, on peut s’aider des tables décennales pour rechercher l’acte de mariage d’un couple dans la commune où sont nés leurs enfants, ou dans les alentours.

Si on ne retrouve pas le mariage, on peut aussi utiliser ces tables pour retrouver les naissances d’autres enfants du couple. Cela permet de réduire la période de recherche, et éventuellement de trouver des indices sur les origines du couple et sur leur lieu de mariage.

Pour voir un exemple d’utilisation des tables décennales, consultez cette vidéo.

Remarque : si vous ne trouvez pas l’acte de mariage de vos ancêtres avant la naissance de leur enfant, vérifiez qu’ils sont bien indiqués comme mariés sur l’acte de naissance de celui-ci. En effet, il peut arriver qu’un enfant soit né hors mariage et que ses parents ne se soient mariés que plus tard.

Sous l’Ancien Régime, le mariage avait très souvent lieu dans la paroisse d’origine de l’épouse. Bien sûr ce n’était pas une règle fixe. Mais si on ne retrouve pas un mariage dans la paroisse où sont nés les enfants, chercher la paroisse d’origine de l’épouse peut être une piste.

Pour cela, on peut enquêter sur les lieux d’origine des parrains et marraines des enfants du couple (s’ils venaient d’une autre paroisse, cela sera généralement noté).

Et comme les parrains/marraines étaient généralement choisis dans la famille, ou les proches, la paroisse où ils vivent peut être une indication du lieu d’origine de l’un des époux.

Retrouver un acte de décès ou de sépulture

Pour une personne ayant vécu au 20e siècle, voici quelques pistes pour retrouver son acte de décès :

•    Si vous savez où et quand cette personne est née, vérifiez son acte de naissance. En effet, si la personne est décédée après 1945, il y a généralement une mention marginale sur son acte de naissance qui indique sa date de décès.
Bien sûr, on n’est jamais à l’abri d’un oubli, mais globalement, s’il n’y a pas de mention marginale de décès, cela veut dire qu’il/elle est décédé(e) avant 1945.

•    Si la personne est décédée entre 1970 et maintenant, on peut utiliser les fichiers de l’INSEE, qui sont consultables sur Filae ou Geneanet, mais aussi sur ce site gratuit, entre autres : https://arbre.app/insee/.

•    On peut aussi s’aider des relevés de cimetières, soit en recherchant dans des bases globales, comme Geneanet ou Cimetières de France, soit en se renseignant auprès de la commune où ils vivaient à la fin de leur vie.

Pour le 19e siècle et le début du 20e siècle, il faudra s’aider des tables décennales.

La consultation des recensements peut également être utile, pour retrouver l’endroit où vivait notre ancêtre à la fin de sa vie, mais également pour encadrer sa date de décès.

Voir aussi cette vidéo qui donne 5 pistes pour retrouver un acte de décès.

Sous l’Ancien Régime, les recherches d’actes de sépultures peuvent s’avérer plus compliquées car les actes ne mentionnaient pas souvent la filiation de la personne décédée (sauf pour les enfants). Il est donc souvent difficile d’être sûr que l’acte concerne bien la personne recherchée.

Le conjoint était parfois mentionné, ce qui peut aider à s’assurer qu’il s’agit de la bonne personne.

Sinon, il faudra recouper tous les indices disponibles afin de s’assurer qu’il s’agit bien du décès de notre ancêtre et non d’un homonyme (recoupements de dates, étude des témoins, etc.)

 

Dans la suite de la formation, nous allons voir plusieurs sites de généalogie pour gagner du temps dans vos recherches .

Elise

Remarque   Si vous débutez en généalogie, le mieux est de commencer par le cours « 7 jours pour apprendre la généalogie ». C’est une mini-formation, entièrement par mails et totalement gratuite, pour apprendre les méthodes, les ressources généalogiques et les erreurs à éviter.

Pour vous inscrire et recevoir la formation gratuitement, entrez simplement votre adresse e-mail ci-dessous :

40 Outils pour Retrouver vos Ancêtres !

40 outils généalogiques pour retrouver vos ancêtres

Pour retrouver vos ancêtres et progresser dans votre généalogie, recevez gratuitement le livret   40 Outils pour Retrouver vos Ancêtres .

Pour cela, dites-moi simplement à quelle adresse e-mail je dois vous l’envoyer :