Recensements, archives militaires et presse ancienne : aller au delà de l’état civil

Aujourd’hui, pour le dernier jour de cette formation, nous allons voir 3 ressources pour retrouver vos ancêtres en dehors de l’état civil : les recensements, les archives militaires, la presse ancienne.

Ces ressources vont vous permettre d’atteindre 2 grands objectifs.

•    Tout d’abord, elles vont vous aider à surmonter des blocages et des lacunes de l’état-civil, en particulier quand un acte est introuvable ou a été détruit.

•    Mais de plus, elles vont vous permettre d’en apprendre plus la vie de vos ancêtres : leur métier, leur parcours militaire, ce qu’ils ont fait entre leur mariage et leur décès, etc.

Les recensements de la population

Les recensements permettent de retrouver la liste des habitants de chaque commune, classés par rue, pour une année donnée.

De 1826 jusqu’au 20e siècle (sauf en période de guerre), ils ont eu lieu tous les 5 ans.

Leur intérêt, c’est qu’ils permettent de connaître la composition d’une famille. Ainsi, vous pourrez retrouver les noms des parents d’un ancêtre et savoir s’il avait des frères et sœurs.

Par ailleurs, les recensements les plus récents donnent souvent l’année de naissance ainsi que le lieu de naissance de chaque personne. Cela peut donc être utile pour retrouver un acte de naissance.

Dans beaucoup de départements, ces recensements ont été numérisés et peuvent être consultés en ligne, sur le site des Archives Départementales (ou parfois des Archives Municipales) jusqu’à l’année 1936.

Les recensements plus récents ne peuvent pas être mis en ligne, mais ils peuvent être consultés librement en se rendant aux Archives Départementales ou Municipales jusqu’en 1975.

Remarque : attention, il y a souvent des imprécisions dans les recensements. Ils constituent donc une piste, mais il faut toujours bien recouper les informations avec l’état civil.

Les archives militaires

Les archives militaires peuvent être particulièrement utiles pour retrouver la trace de vos ancêtres masculins.

Les jeunes hommes étaient recensés par l’armée l’année de leurs 20 ans. Ils étaient recensés dans le lieu où ils étaient domiciliés officiellement. A ce moment là, ils étaient inscrits dans les registres de matricules militaires.

Ces registres, qui ont existé à partir de 1867,  mentionnent : le nom du jeune homme avec le nom de ses parents, ainsi que ses dates et lieux de naissance.

Cela est très utile si vous connaissez le nom et l’âge d’un ancêtre grâce à l’acte de naissance d’un de ses enfants, mais que vous ne retrouvez pas son acte de naissance. Dans ce cas, il faudra chercher dans les archives militaires de son département, autour de ses 20 ans.

Dans de très nombreux départements, ces registres ont été numérisés et peuvent être consultés en ligne, sur le site des Archives Départementales jusqu’à la classe 1921 (c’est-à-dire pour les hommes nés jusqu’en 1901).

La presse ancienne

La presse locale peut également être particulièrement utile pour retrouver une mention de la naissance, du mariage ou du décès d’un ancêtre. En effet, pour les villes importantes, l’état civil était souvent publié dans le journal local.

Par ailleurs, les journaux permettent souvent de retrouver des avis de décès, ou des nécrologies, qui permettent de retrouver la date de décès d’un ancêtre.

On peut trouver un très grand nombre de titres de presse numérisés en ligne. La seule difficulté, c’est de les retrouver, car ils peuvent être sur différents sites internet :

•    des sites nationaux (comme Gallica ou Retronews),

•    des sites régionaux (comme Limédia pour la Lorraine, etc.),

•    des sites d’Archives Départementales,

•    ou encore des sites de Bibliothèques Municipales.

Il est également possible de consulter la presse ancienne locale en se rendant aux Archives Départementales ou à la Bibliothèque.

Que peut-on découvrir sur nos ancêtres en dehors des noms et des dates ?

Compléter votre arbre généalogique avec les noms de vos ancêtres, et leurs dates de naissance et de décès, c’est un très bon début.

Mais en faisant ces recherches, vous aurez certainement envie d’en savoir plus sur vos ancêtres : de savoir comment a été leur vie, de savoir ce qu’ils ont fait entre leur mariage et leur décès.

C’est ce qu’on appelle parfois  faire de l’histoire familiale.

Au final, votre généalogie est comme un tableau.

Faire votre arbre et retrouver les dates de naissances/mariages/décès, c’est comme dessiner les contours de vos ancêtres au crayon.

Comprendre la vie de nos ancêtres et savoir ce qu’ils ont fait, c’est ajouter la couleur et le paysage.

Et pour ajouter cette couleur à votre généalogie, il existe un très grand nombre d’archives, qui vont vous permettre de :

•    retrouver les terrains et les maisons de vos ancêtres dans le cadastre ;

•    découvrir l’intérieur de leur maison au moment de leur décès ;

•    connaître leur parcours de soldats durant les campagnes du 19ème siècle ;

•    découvrir leurs démêlés avec la justice, grâce aux archives judiciaires ;

•    retrouver les déclarations de grossesse de vos ancêtres filles-mères ;

•    consulter les dossiers de vos ancêtres enfants assistés ;

•    etc.

Elise

Remarque   Si vous débutez en généalogie, le mieux est de commencer par le cours « 7 jours pour apprendre la généalogie ». C’est une mini-formation, entièrement par mails et totalement gratuite, pour apprendre les méthodes, les ressources généalogiques et les erreurs à éviter.

Pour vous inscrire et recevoir la formation gratuitement, entrez simplement votre adresse e-mail ci-dessous :

40 Outils pour Retrouver vos Ancêtres !

40 outils généalogiques pour retrouver vos ancêtres

Pour retrouver vos ancêtres et progresser dans votre généalogie, recevez gratuitement le livret   40 Outils pour Retrouver vos Ancêtres .

Pour cela, dites-moi simplement à quelle adresse e-mail je dois vous l’envoyer :

Bienvenue ! author
Vous pouvez retrouver la totalité des articles sur cette page.
Si c’est votre première visite, vous pouvez encore recevoir gratuitement la liste  40 Outils pour Retrouver vos Ancêtres.