2 outils du Géoportail pour mettre du relief dans la vie d’un ancêtre

outils-geoportail-genealogieNous savons que nos ancêtres ne se déplaçaient bien souvent qu’à pied, ce qui limitait beaucoup leurs possibilités de déplacement. Toutefois, quand on regarde une carte des lieux de vie de nos ancêtres, il n’est pas simple de savoir rapidement quels lieux ils étaient en mesure de fréquenter dans la vie quotidienne.

Le Géoportail de l’IGN offre deux outils qui permettent de résoudre ce problème et de se faire une idée précise des lieux qui étaient facilement atteignables par nos ancêtres :

  • le profil altimétrique ;
  • le calcul d’isochrones.

Un premier outil : le profil altimétrique

Le profil altimétrique est un outil très utile pour mettre du relief dans la vie de nos ancêtres, au sens propre ! Cet outil permet en effet de connaître la mesure des altitudes le long d’un parcours donné.

Ceci est particulièrement utile pour connaître les conditions de déplacement de nos ancêtres entre leur habitat et les lieux qu’ils fréquentaient régulièrement : le lieu de travail, l’église paroissiale, l’école la plus proche (si les enfants étaient instruits), les lieux de vie des membres de leur famille.

J’ai par exemple utilisé cet outil pour essayer de mieux comprendre les conditions de vie de mes ancêtres foréziens. Pendant un temps, ceux-ci ont en effet vécu au Theil, hameau dépendant de la paroisse de Saint Maurice en Gourgois, dans la Loire.

Grâce aux cartes du Géoportail, il est facile de situer le hameau par rapport au village, mais il est plus difficile de se rendre compte, en regardant simplement la carte, des conditions de déplacement entre ces deux lieux.

C’est là que l’outil de profil altimétrique entre en jeu. Pour découvrir les dénivelés entre le Theil et l’église paroissiale, il suffit de tracer sur la carte le trajet entre ces deux lieux (en orange pointillé sur l’image suivante). Le profil altimétrique du parcours s’affiche alors, en donnant l’altitude en fonction de la distance parcourue.

Profil altimétrique entre Le Theil et l'église de Saint Maurice en Gourgois (42)

Profil altimétrique entre Le Theil et l’église de Saint Maurice en Gourgois (42)

Le profil altimétrique ainsi tracé permet de se rendre compte que pour se rendre au village, distant d’environ 4 km, mes ancêtres devaient d’abord descendre puis remonter une côte d’un dénivelé de l’ordre de 80 mètres. Cela permet de mieux s’imaginer les conditions dans lesquelles ils pouvaient se rendre à l’église paroissiale, notamment dans les circonstances exceptionnelles : même si les pentes étaient verglacées, il leur fallait rejoindre l’église paroissiale pour faire baptiser ou enterrer l’un des leurs.

Pour utiliser cet outil, il faut utiliser la version simplifiée du Géoportail puis cliquer sur l’icône outil-mesurer (« Mesurer »), dans la barre d’outils située à droite de l’écran afin d’accéder à l’outil outil-profil-altimetrique.

Un autre outil à découvrir : le calcul d’isochrones

En préparant cet article, j’ai découvert un autre outil intéressant, qui est encore en version béta. Cet outil n’est disponible que dans la version avancée du Géoportail, dans la partie « Calcul d’itinéraire ». Il s’agit du calcul d’isochrones.

Une courbe isochrone est une courbe qui délimite tous les points accessibles en un temps donné par un véhicule (ici une voiture ou un piéton). Tracer des courbes isochrones à partir du lieu de vie d’un ancêtre peut donc nous aider à nous rendre compte des lieux qu’il était en mesure d’atteindre à pied, en 1 heure, 2 heures ou plus.

Voici par exemple une courbe isochrone tracée à partir du même hameau du Theil, donnant toute la zone accessible à pied en 3 heures.

Isochrone des lieux atteignables en 3 heures de marche depuis le Theil

Isochrone des lieux atteignables en 3 heures de marche depuis le Theil (source : Géoportail)

On constate que le nord du hameau du Theil est beaucoup plus accessible que des zones apparemment proches situées au sud ou à l’ouest de ce hameau.

Cet outil est toutefois à utiliser avec précaution. En effet :

  • il est encore en développement et peut donc contenir quelques bugs ;
  • il se base sur les voies de circulation actuelles, qui n’existaient pas forcément à l’époque de nos ancêtres (le calcul peut par exemple prendre en compte des ponts qui n’existaient pas encore du temps de nos ancêtres).

Sur l’exemple précédent, la ville de Firminy, située au sud-est, n’était peut-être pas accessible en 3 heures car il n’existait peut-être pas de pont permettant de traverser la Loire à cet endroit au 18ème siècle.

Cet outil n’est disponible que dans la version avancée du Géoportail : pour le trouver, cliquez sur l’icône outil-calcul-itineraire (« Calcul d’itinéraire ») puis sur l’outil outil-calcul-isochrones.

Et vous, connaissiez-vous ces outils ? Pensez-vous qu’ils pourront vous permettre de mieux comprendre les conditions de vie de vos ancêtres ?

Elise



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.