Résultats de mon test ADN : 3 découvertes généalogiques

Dans mon dernier article, j’expliquais les raisons pour lesquelles j’ai décidé de faire un test ADN généalogique. Je viens de recevoir les résultats du test que j’ai fait avec la société FamilyTreeDNA. Voici les 3 premières découvertes que cela m’a permis de faire.

Découverte n°1 : des origines vikings ?

Une des questions que je me posais avant de faire le test, c’était de savoir si j’avais des origines Vikings par mes ancêtres normands.

En regardant la carte de répartition de mes origines, il y a bien sûr principalement des origines franco-germaniques, ce qui est normal car la grande majorité de mes ancêtres vivait dans le Nord et Nord-Est de la France, mais on voit aussi 12 % d’origines scandinaves et 4 % d’origines britanniques.

Carte de répartition de mes origines génétiques

Carte de répartition de mes origines génétiques (source : FamilyTreeDNA)

Ces deux pourcentages viennent donc très probablement en partie de mes origines normandes : d’une part par leurs origines Vikings, mais aussi par la proximité génétique avec les anglais.

Remarque : Le pourcentage de 12 % d’origines scandinaves parait quand même très élevé par rapport à la proportion d’ancêtres normands dans mon arbre : mais il se peut que ces pourcentages viennent aussi en partie de mes ancêtres de Belgique et du Nord de la France, qui sont des populations très liées à l’Europe du Nord et peuvent donc avoir des origines communes avec des habitants de Scandinavie.

Par ailleurs, en regardant mes correspondances ADN, donc les personnes qui ont des segments d’ADN en commun avec moi, je vois de nombreux cousins qui portent des noms scandinaves. A chaque fois, l’ADN partagé est assez faible, mais cela montre que nous avons probablement un lointain ancêtre commun, qui pourrait donc bien être un ancêtre Viking.

Extrait de mes correspondances ADN sur FamilyTreeDNA

Extrait de mes correspondances ADN sur FamilyTreeDNA

Découverte n°2 : une filiation confirmée ?

La seconde découverte que j’ai faite, c’est grâce aux cousinages trouvés par les correspondances ADN. Je n’ai pas trouvé de cousins proches car il y a encore très peu de Français qui ont fait ces tests : la plupart des cousins révélés par l’ADN viennent donc des Etats-Unis, ou de Scandinavie.

Ce qui est intéressant, c’est que sur Family Tree DNA (comme sur les autres sites qui proposent des tests ADN), l’affichage des cousins permet également de savoir quels noms de famille apparaissent dans leur arbre généalogique, et parfois même d’avoir accès à leur arbre pour pouvoir comparer nos généalogies.

Correspondances ADN, affichage des noms de famille

Correspondances ADN, affichage des noms de famille (source : FamilyTreeDNA)

Parmi les correspondances trouvées, j’ai constaté que l’un de ces cousins, qui vit apparemment aux Etats-Unis, avait des ancêtres portant le même nom de famille que l’un de mes arrières-grands-pères.

Malheureusement, l’arbre de ce cousin n’est pas en libre accès, donc je peux juste savoir qu’ils avaient des ancêtres qui portaient ce nom, mais je ne peux pas savoir à quel niveau cela se situe.

Mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est que sur cette branche, mon arrière-grand-père était né de père inconnu, et qu’il n’a été reconnu que quelques mois plus tard lors du mariage de ses parents, et il a alors porté le nom de son père, et c’est ce nom qui apparait dans l’arbre de ce cousin.

Le fait qu’il y ait une correspondance d’ADN sur cette branche indiquerait donc qu’il y avait bien une filiation biologique entre mon arrière-grand-père et son père officiel.

Bien sûr, cela reste à confirmer en étudiant l’arbre généalogique de ce cousin, car il se peut également que cela soit une coïncidence, même si cela reste un nom assez peu courant : il se peut que sa branche n’ait rien avoir avec la mienne, ou que le cousinage se fasse par une autre branche. Mais c’est une piste intéressante à suivre.

Découverte n°3 : un ancêtre corse ?

Enfin, la 3ème découverte, c’est un début de réponse à la question principale que je me posais, qui était de savoir si j’avais effectivement un arrière-grand-père biologique originaire de Corse.

La carte de répartition des origines ne permet pas de répondre directement à cette question, car sur Family Tree DNA, la Corse et le Nord de l’Italie sont englobés dans la même zone que la France.

Dans ce cas, la réponse est venue de l’analyse des cousinages par l’ADN. En effet, je n’ai pas trouvé de cousin généalogique très proche, mais en étudiant les noms de mes cousins lointains, j’ai découvert plusieurs personnes qui avaient des noms aux consonances corses, ou qui mentionnaient avoir des ancêtres corses.

J’ai contacté plusieurs de ces cousins et ceux qui m’ont répondu jusqu’ici m’ont confirmé qu’ils avaient effectivement des origines corses, et pour certains leurs ancêtres venaient exclusivement de Corse et d’Italie. Notre cousinage, même s’il est certainement assez lointain, vient donc probablement de cet arrière-grand-père et pas d’une autre branche de ma généalogie puisque toutes mes autres branches viennent du Nord de la France.

Cela confirmerait donc que le père biologique de ma grand-mère était originaire de Corse, ou éventuellement d’Italie.

Dans chaque cas, il s’agit de cousinages lointains avec des faibles pourcentages d’ADN partagés donc il ne sera sûrement pas possible de retrouver notre ancêtre commun, et cela ne suffira pour retrouver l’identité de cet arrière-grand-père inconnu. Pour cela il faudra attendre et espérer que de nouveaux cousinages apparaissent lorsque de nouvelles personnes feront tester leur ADN. C’est en tout cas une découverte qui m’encourage à poursuivre mes recherches du côté de la Corse.

Voilà, c’étaient les 3 découvertes principales que j’ai déjà pu faire grâce à ce test ADN.

Bien sûr, ce ne sont que les premières découvertes, qui ont été faites avec une analyse assez rapide des résultats. Donc cela reste à confirmer par des recherches généalogiques et des analyses plus poussées.

Il faut garder en tête aussi que les résultats d’un test ADN généalogique ne s’arrêtent pas au moment où on les reçoit : les résultats de répartition géographiques ne sont que des estimations, qui peuvent être raffinée par la suite avec l’amélioration des algorithmes d’analyse. D’autre part, au fur et à mesure que de nouvelles personnes font des tests ADN, nous verrons apparaître de nouvelles correspondances ADN (juste après avoir tourné la vidéo, j’ai par exemple découvert une nouvelle correspondance avec un français, et en comparant nos généalogies, j’ai pu retrouver des ancêtres en commun dans une branche originaire du Pas-de-Calais).

Voilà, j’espère que cette vidéo vous a plu et qu’elle vous a aidé à mieux voir ce que pouvait apporter un test ADN généalogique.

Pour retrouver toutes mes vidéos de généalogie, cliquez ici.

Elise



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.