Archives de Belgique en ligne : mode d’emploi

Article mis à jour le 22/08/2015

Archives-de-Belgique-en-ligne-mode-d-emploiVoici un guide pour prendre en main le site des Archives de l’Etat en Belgique et pour comprendre l’Etat Civil belge.

Les Archives de Belgique sont accessibles à cette adresse.

Il vous sera nécessaire de vous inscrire sur le site des Archives de Belgique sur cette page.

L’accès aux archives en ligne depuis la page d’accueil du site n’étant pas simple, il est préférable d’utiliser ces liens directs vers les registres paroissiaux et les registres de l’état civil.

Pour savoir dans quels registres chercher, il faut connaître les dates importantes de l’état civil belge.

Aperçu de l’Histoire de la Belgique

La Belgique n’est indépendante que depuis 1830. Son histoire a donc été très marquée par les annexions successives. Entre 1482 et 1830, quatre périodes d’annexion majeures se sont succédé, entrecoupées par de nombreuses guerres.

Chronologie de l'Histoire de la Belgique

Chronologie de l’Histoire de la Belgique (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Parmi ces changements, ceux qui peuvent avoir un impact sur les recherches généalogiques sont : la création de l’état civil, la sécularisation du mariage et la légalisation du divorce.

Ainsi, dès 1796, les registres d’état civil sont créés et remplacent les registres paroissiaux. Les registres suivent donc le modèle français et on y retrouve le calendrier révolutionnaire.

Un autre élément marquant de cette annexion est la francisation de la Flandre et de Bruxelles. Pendant cette période, en effet, le français devient la langue administrative pour tous les départements belges. En consultant les registres d’état civil de communes flamandes, on peut donc retrouver, pour cette période, des actes rédigés en français. Dans certains cas, les registres numérisés semblent être des traductions plus récentes en flamand d’actes qui furent initialement rédigés en français.

Mode d’emploi du site des Archives de l’Etat en Belgique

La création d’un compte utilisateur est totalement gratuite et se fait en suivant le lien « créer un compte » tout en bas de la colonne de gauche du site des archives (ou en suivant le lien bleu précédent).

Important : avant de pouvoir accéder aux registres numérisés sur le site des archives, il est nécessaire de s’inscrire.

Compte tenu de l’histoire de la Belgique, il faut consulter les registres paroissiaux pour des recherches antérieures à 1796, et les registres de l’état civil après cette date.

Une fois que le type de registre est choisi, il faut connaître la province (et dans certains cas l’arrondissement) dans laquelle se trouve la commune recherchée. Ceci permet d’accéder à la liste des communes de la province sélectionnée.

Pour chaque commune, il faut ensuite choisir le type d’acte souhaité : naissance/baptême, décès/sépulture ou mariage, puis le registre qui correspond à l’année recherchée. Les liens dans la liste mènent à la description du registre sélectionné. Pour consulter les actes, il faut cliquer sur l’onglet « Archives numérisées » au-dessus de la description (attention : cet onglet n’apparait que si l’on est connecté sur le site).

Archives de Belgique numérisées - Registres paroissiaux

Archives de Belgique numérisées – Registres paroissiaux (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

La navigation dans les registres est ensuite assez classique, avec des possibilités de zoom, de rotation, de réglage des couleurs, etc.

Parmi les types de registres qui peuvent être consultés, il existe deux catégories supplémentaires pour certaines communes :

  • les registres « index » qui répertorient par ordre alphabétique les naissances, mariages et décès inscrits dans les registres paroissiaux d’une commune pour une certaine période.
  • les registres « extra » parmi lesquels on peut retrouver des registres qui ne correspondent pas aux catégories classiques : listes de communiants, de confirmés, etc. J’ai ainsi pu consulter le « status animarum » de 1691 de la commune de Torgny où vivaient mes ancêtres. Il s’agit en fait d’un recensement de toutes les familles du village.

Pour les recherches en Flandres, même si le site est en français, les noms des registres restent en néerlandais. Si vous ne lisez pas le néerlandais couramment, voici quelques mots qui peuvent vous être utiles :

  • akten = actes
  • doopakten = actes de baptême
  • huwelijksakten = actes de mariage
  • overlijdensakten = actes de décès
  • begrafenis = funérailles
  • burgerlijke stand = état civil
  • parochieregisters = registres paroissiaux

J’espère que cet aperçu du site et de ce qu’il propose vous sera utile pour retrouver vos ancêtres belges.

Ma première impression est que ce site est très prometteur. Il va me permettre d’approfondir plusieurs branches de ma généalogie qui étaient restées bloquées à la frontière belge.

Il propose de plus des fonctions très utiles, comme la fonction « Recherche de personnes ». Vous trouverez un exemple d’utilisation de cette fonction dans cet article : Une épine généalogique résolue grâce aux Archives de Belgique.

Elise



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.